Affaire Hervé Mandundu: Procès, jour 2

« J’ai 6 millions de raisons de perdre la mienne
Le système développe trop de pièges
Les gars racistes occupent trop de sièges ».
Lunatic – Civilisé

Les gars racistes occupent trop de sièges et leur soi-disant neutralité, hégémonique et blanche, est du côté du tueur. Qu’est-ce qui motive leur enquête? Quel est l’angle privilégié? Où est donc passée cette soit-disant neutralité suisse? Est-il si difficile d’accepter, qu’en Suisse aussi, des policiers blancs tuent des hommes noirs?

Continuer la lecture de « Affaire Hervé Mandundu: Procès, jour 2 »

Affaire Hervé Mandundu: Procès, jour 1

Toute la police est violente jusque dans ses regards et ses silences¹. Et c’est dans ces multiples regards et silences que le procès du tueur de Hervé Mandundu a commencé. Aux quatres coins du bâtiment, des groupes de policiers en uniforme errent dans un silence complice.

Continuer la lecture de « Affaire Hervé Mandundu: Procès, jour 1 »

Ils ne veulent pas dire pardon

Poème écrit et lu dans le cadre du mémorial pour toutes les victimes de violences policières : Sag ihre Namen! du 20.03.2021 organisé par Allianz Against Racial Profiling à l’occasion  de la journée internationale de lutte contre les violences policières.


Ils savent ce qu’ils ont fait
Et ils ne veulent pas dire pardon

On s’est rencontrés
On avait plus ou moins 12-13 ans
On avait le privilège de l’insouciance

Continuer la lecture de « Ils ne veulent pas dire pardon »

Affaire Hervé Mandundu : Le procès a enfin lieu

Enfin.

Plus de 4 ans après la mort d’Hervé Mandundu, tué sous les balles de la police cantonale vaudoise, le procès aura finalement lieu. Rappelons les faits. La nuit du 6 au 7 novembre 2016, 5 policiers intervenaient dans l’immeuble d’Hervé, suite à un appel pour tapage nocturne. Selon la version policière, Hervé les aurait agressé pendant son interpellation, ce qui aurait justifié que l’un d’entre eux – le caporal – lui tire à moins d’1m de distance trois balles dans le corps dont deux lui seront fatales. Les voisins d’Hervé ont démenti la présumée agressivité de la victime lors de l’intervention. C’est donc dans ces circonstances improbables que l’intervention de cinq agents de police entrainés et diplômés aura lieu. Cinq agents face à Hervé dans cet immeuble, qui en mourra. Il était seul, âgé de 27 ans, et père d’un jeune enfant.

Ce n’est que le lendemain matin, le 7 novembre aux alentours de 10h, que des agents de police viendront annoncer la mort d’Hervé à ses parents. Après ces évènements dramatiques, la communauté congolaise et leurs soutiens ont manifesté dans les rues de Lausanne pour dénoncer le racisme et le profilage racial imprégnant cette affaire. Cette mobilisation a rassemblé plus de 1000 personnes. Les revendications étaient claires: le droit à la vérité et la justice, contre les crimes policiers. Cette mobilisation a marqué un soutien pour toutes les victimes de violences policières et leurs proches, sous la pluie de slogans scandés par les manifestant·e·x·s: la vie des noir·e·x·s compte. Un an après la mort d’Hervé, la famille nous a livré un témoignage poignant:

« C’est vraiment trop long une année, nous n’avons même pas de réponse. Ce qui nous touche, ce qui nous fait mal surtout, c’est qu’on a reçu aucune visite des autorités, même pas un courrier pour avoir au moins de nos nouvelles. »

« Ce qui me fait peur c’est de voir combien de famille subissent ça, et ce que la police a semé dans la vie de nos enfants et les répercussions sur le long terme. On ne peut pas faire notre deuil. Le policier, il vit sa vie, il travaille et nous on est là, on est condamnés, on attend. On est là, comme des animaux quoi. C’est lui qui a plus de valeur que nous, c’est le policier. »

 

Continuer la lecture de « Affaire Hervé Mandundu : Le procès a enfin lieu »

Discours de la manifestation du 9 juin 2020 – La vie des noir.e.x.s compte!

Ils ont encore tué. Ils ont encore tué.

Ils ont tué George Floyd.

Ils sont la police. Le bras armé du racisme qui s’abat de manière féroce sur les noir.e.x.s. On ne compte plus les noirs qui sont morts aux mains de la police américaine. Ni les noir.e.x.s emprisonné.e.x.s, condamné.e.x.s par une justice tout autant raciste que les porcs qui la défendent.

Continuer la lecture de « Discours de la manifestation du 9 juin 2020 – La vie des noir.e.x.s compte! »

Afrofem contre police

english below
La violence d’État anti-noire la plus visible en Suisse, est celle faite sur les hommes noirs par la police. 
 
Si la question de classe et de la couleur de peau a une place cruciale dans la criminalisation des personnes, la question des genres a elle aussi sa spécificité de violence.  Alors bien que nous ne soyons pas des mecs cis noirs, nous pouvons voir comment l’État nous astreint à subir sa brutalité, de manière frontale ou subtile.

Continuer la lecture de « Afrofem contre police »

Pourquoi s’organiser contre la police ?

English below
——————–

Rien de nouveau sous le soleil : L’état du monde n’a pas beaucoup changé depuis notre dernier événement. Le racisme d’Etat sévi toujours, alors nous luttons.
Pour n’en citer que quelques uns ces 10 dernières années…

Tué le :
– 28.02.2018 Mike Ben Peter
– 24.10.2017 Lamine Fatty
– 06.11.2016 Hervé Mandundu
– 18.04.2010, Umüt Kiran, (tué par balle dans une course poursuite)
– 17.03.2010, (X nigérian tué sur le tarmac de Zurich lors de son renvoi forcé)
– 11.03.2010, (Skander Vogt), asphyxié dans sa cellule de la prison de Bochuz

Tous assassinés entre les mains de la police en Suisse.

Le constat général est simple. L’engagement policier participe à un système mortifère pour les noir·e·x·s et autres non-blanc·he·x·s. Depuis des décennies en Suisse, les noir·e·x·s sont quotidiennement agressé·e·x·s, racketé·e·x·s, tabassé·e·x·s, subissent des fouilles non conformes, et sont les sujets d’un contrôle social exacerbé.

Continuer la lecture de « Pourquoi s’organiser contre la police ? »

Speech : Support to Wilson A./Discours : Soutien à Wilson A.

Outrage Collectif’s speech in front of the Zurich courthouse during a gathering organized by « Alliance Against Racial Profiling » on Tuesday the 10th of April 2018, the opening day of the trial of Wilson A., victim of racial profiling and police brutality in 2009 on a tramway in Zurich. This gathering was in support of his trial against the 3 police officers that injured him and for all the victims of this type of violence.

The 3 police officers have now been cleared despite having insulted and severely injured Wilson A. who was turned by the state – the prosecutors hand in hand with the police officers – from being a victim to a threatening subject, classical rhetoric used by racist states to build up undefendable racialized bodies :

Continuer la lecture de « Speech : Support to Wilson A./Discours : Soutien à Wilson A. »

Il y a un an, Hervé mourrait sous les balles de la police !

Le 6 novembre 2016, il y a un an, Hervé Mandundu est tué par la police cantonale vaudoise. Suite à ce drame, une manifestation rassemble plus de 1000 personnes à Lausanne sous le slogan « stop à la violence policière », faisant écho à d’autres crimes policiers comme le passage à tabac de Claudio par des agents quelques jours plus tôt. Des questions comme le racisme de la police et sa violence connaissent alors une visibilité dans le débat public. Alors que la demande de justice et le droit de savoir la vérité était une des revendications principales de la manifestation, l’enquête n’a que très peu avancé depuis. Comme toujours, les autorités prennent leur temps lorsqu’il s’agit de juger des policiers, afin d’essouffler les dynamiques de solidarité. Pour éviter que cette affaire ne tombe dans l’oubli nous avons rencontré les parents d’Hervé, Mme et M. Mandundu afin qu’iels nous racontent le déroulement des faits selon leur point de vue, leurs espoirs, leurs doutes et leurs craintes.

Continuer la lecture de « Il y a un an, Hervé mourrait sous les balles de la police ! »