Quand L’Usine joue le jeu de la police

Selon la décision qui a été prise durant la réunion de gestion de l’association ‘L’Usine’ de ce lundi, les dealers se verront interdire temporairement l’entrée au bâtiment.

Cette mesure a été adoptée sous prétexte qu’ils se réfugient « en masse » (selon leurs termes) dans le hall d’entrée lors des contrôles de police effectués sur la Place des Volontaires, qu’ils utilisent le lieu parfois sans consommer, et que des altercations avec des videurs auraient eu lieu (probablement directement liées aux raisons nommées ci-dessus).

Ainsi, par ces temps hivernaux, les personnes qui trainent sur la place et identifiées comme dealers – même si l’activité est difficile à prouver – resteront dehors. On peut dès lors se demander comment cette décision sera mise en pratique. Continue reading « Quand L’Usine joue le jeu de la police »

Il y a un an, Hervé mourrait sous les balles de la police !

Le 6 novembre 2016, il y a un an, Hervé Mandundu est tué par la police cantonale vaudoise. Suite à ce drame, une manifestation rassemble plus de 1000 personnes à Lausanne sous le slogan « stop à la violence policière », faisant écho à d’autres crimes policiers comme le passage à tabac de Claudio par des agents quelques jours plus tôt. Des questions comme le racisme de la police et sa violence connaissent alors une visibilité dans le débat public. Alors que la demande de justice et le droit de savoir la vérité était une des revendications principales de la manifestation, l’enquête n’a que très peu avancé depuis. Comme toujours, les autorités prennent leur temps lorsqu’il s’agit de juger des policiers, afin d’essouffler les dynamiques de solidarité. Pour éviter que cette affaire ne tombe dans l’oubli nous avons rencontré les parents d’Hervé, Mme et M. Mandundu afin qu’iels nous racontent le déroulement des faits selon leur point de vue, leurs espoirs, leurs doutes et leurs craintes.

Continue reading « Il y a un an, Hervé mourrait sous les balles de la police ! »

Emancipateur et contestataire, Outrage Collectif s’est rendu au CED

Nous sommes un collectif en non-mixité de personnes racisé.e.s basé en Suisse. Nous portons un regard critique sur la société selon une approche anticapitaliste sous les prismes de classe, de race et de genre. Nous nous sommes constitué.e.s officiellement en collectif suite à notre participation au Camp d’Eté Décolonial 2017 (CED).

Continue reading « Emancipateur et contestataire, Outrage Collectif s’est rendu au CED »

Ces larmes

D’une femme blanche qui vint au groupe des femmes de couleur
Rien que son chagrin nous plongea dans la culpabilité
Alors que nous nous raccrochions à ce minuscule centimètre carrée
Que nous possédons et dont nous avons besoin si désespérément
Tant nous avons besoin de tellement plus
Nous lui avons demandé de partir
Ce qui pris 10 minute sur nos précieuses 60

Continue reading « Ces larmes »